Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"Voici l'Homme"

"Voici l'Homme"

Lettre à un frère

Publié par Emilie sur 24 Février 2015, 20:26pm

Catégories : #lettre, #ISIS, #état islamique

Lettre à un frère

Mon frère,

Sache que je prie chaque jour pour toi,

Inlassablement.

C’est ma manière à moi de prendre les armes,

Et de rentrer dans ce combat.

Ce combat qui nous dépasse tous les deux.

Car il n’est pas tout à fait le nôtre.

Et pourtant …

 

Mon frère,

Ta place dans ce combat est sans doute la plus terrible.

La moins héroïque, aussi.

Tu es aux portes de la Mort,

Prisonnier des mains d’un Autre.

Un Autre qui se joue de toi.

Qui n’attend qu’une chose : t’écraser, t’humilier,

Te réduire à néant.

Car il est la Haine.

 

Mon frère,

Je ne voudrais pas que tu te méprennes :

Ne crois pas que je m’adresse à ce jeune homme,

Qui lève les yeux vers le Ciel.

Cet homme-là est libre.

Regarde-le bien,

Cet homme est libre, même entre tes mains.

Scrute bien :

Ses yeux, son visage.

Je n’y lis aucune peur.

Aucune « terreur ».

 

Peut-être a-t-il tremblé devant la mort,

Oui.

Et devant la souffrance.

Et devant la séparation.

Et devant la détresse de son peuple,

Mais en somme …

Ce n’est pas devant toi qu’il tremble.

Jamais.

Car tu n’es ni le maître de la mort,

Ni de la vie.

Ni du cœur.

 

Non, mon frère,

Ce n’est pas à ce jeune homme que je m’adresse,

Mais à toi, qui te tient derrière lui,

Prêt à l’égorger.

 

Mon frère,

Je t’en prie, je t’en supplie,

Retrouve la raison !

Dans ce combat : tu n’es pas dans l’armée de Dieu. 

Ce n’est pas pour Lui que tu combats. 

Mais contre Lui.

Ne te méprends pas : 

Tu ne combats pas pour son Nom. 

 

Mon frère,

Tu es dans l’armée d’un « Autre »,

Qui se joue de toi.

Qui a mis la main sur toi.

Qui se fait passer pour ton Dieu,

Mais qui ne l’est pas lui-même.

Tu es au service d’une « vulgaire » créature,

Qui a fait le mauvais choix.

Et parce qu’il déteste Dieu,

Il s’en prend aux hommes, par les hommes.

 

Mon frère,

Si cet Autre qui n’est pas Dieu,

Te donne l’illusion d’être fort, d’être libre,

D’être supérieur aux autres,

Ne te méprends pas :

Il ne le fait que pour arriver à ses fins à lui, égoïstement.

Un jour ou l’autre, dans cette vie ou dans l’autre,

Il te vomira et t’asservira,

Toi qui te croyais fort et libre.

 

Mon frère,

Il est encore temps de faire un choix vraiment héroïque :

Il est encore temps de servir Dieu, le Miséricordieux.

C’est pour cette raison que je prie pour toi,

Jour après jour,

Car il n’est jamais trop tard,

Car il y a toujours espoir.

 

Mon frère,

Le Ciel sera sûrement triste si tu manquais à l’Appel.

Mais il serait tellement plus beau si, toi, qui es si loin de Dieu aujourd’hui,

Tu revenais à Lui !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article